Merci pour la visite.

L’autre jour, un ami venu me rendre visite me fit part d’une profonde réflexion. « Armand, je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions. »

Cet ami avait encore une fois entièrement raison. Vous devez le connaitre ou du moins déjà avoir entendu parler de lui. Son nom c’est Confucius.

J’ai cette immense chance de souvent recevoir sa visite. O ce n’est pas le seul dont je reçois la visite. Des amis comme lui, de vrais amis de pensée j’en ai connus plein durant ma vie. Et si je vous présentais ceux dont le nom me viennent directement en tête ?

Il y a eu Bouddha, Dostoïesvki, Balzac, Hugo, Maupassant , Zola, Aristote, Spinoza, Arendt, Voltaire, Molière, Pascal, Hegel, Camus, Chomsky, Bourdieu, Calmant, Saint-Augustin, Marc Aurèle, mais aussi Schwartzenberg, Onfray, Comte-Sponville, d’Ormesson, Werber, Lenoir, Vergely, Elisabth Kübler-Ross, etc…mais mes deux favoris sont depuis longtemps Richard Bach et Antoine de Saint-Exupéry.

A chacune de leurs visites, je me délecte de leurs paroles. Une joie immense m’habite durant les semaines qui suivent nos moments d’échange. J’ai tellement de choses à apprendre d’eux.Vous aurez remarqué que je n’ai pas cité le mot « maître », non car personne ne devrait avoir de maître. Personne peut se placer au-dessus d’un autre. Nous sommes tous l’élève de la Vie, c’est elle qui nous enseigne chaque jour les leçons que nous avons à apprendre des épreuves que nous traversons.

Ne laissez jamais quelqu’un vous dire quoi faire ! Quelqu’un qui vous dit qu’il peut vous apprendre car il détient les secrets, fuyez-le au plus vite, il en va de votre survie. En écoutant et suivant les préceptes de ces gourous à deux sous, vous ne ferez plus que survoler votre existence sans jamais vraiment y être présent en tant qu’acteur mais vous deviendriez votre propre spectateur. Personne ne détient ni la vérité ni le secret de la vie car il n’y en a pas.

Dire à quelqu’un qu’on va lui apprendre les secrets pour une existence joyeuse n’est qu’un leurre, un slogan de marketing. Vous deviendrez non pas son assistant mais son assisté, vous ne serez plus vous, juste une copie qu’une autre personne aura créé de vous. Il n’y a qu’une seule personne qui puisse vous venir en aide et cette personne c’est celle qui lit actuellement ce texte.

Vous pouvez bien entendu comme moi avoir plein d’amis sur Facebook qui sont souvent de bons conseils mais sachez que tout conseil aussi intéressant soit-il ne s’applique à vous que si vous le partagez et si vous êtes entièrement d’accord à le mettre en pratique. Ne suivez pas à l’aveugle le joli discours d’un beau parleur, ce n’est que très souvent de la poudre aux yeux, des paroles creuses qui chantent une belle mélodie à vos oreilles.Celui qui sait ne le sait pas et n’a donc rien à partager.

Celui qui ne sait pas pense savoir et veut à tout prix vous apprendre à penser. Fuyez-le.

Mes amis m’ont appris à partager mes pensées. Je ne le fais donc pas pour vous les imposer, non, juste pour que ceux qui pensent comme moi, qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls.Ils ont partagé généreusement leurs pensées avec moi, jamais ils ne m’ont forcé à les accepter contre ma volonté. C’étaient leurs pensées et moi j’ai les miennes. Je peux juste les partager avec eux si je suis d’accord.Une pensée dès qu’elle a été émise, commence sa propre existence et celle-ci traversera l’univers aussi longtemps qu’elle sera partagée par d’autres âmes comme vous et moi.Tant que quelqu’un s’approprie une pensée, celle-ci continuera son existence. C’est ce que l’on appelle la force de la pensée.

Le monde a commencé par une pensée. Avant elle, il y avait autre chose que l’on ne peut définir. Il n’y avait pas « rien », car même le vide c’est déjà un trop plein en soi.Il faut lire des livres car lire délivre du poids de l’existence.

Ce poids sous lequel nous sommes tous trop souvent écrasés. En lisant vous accédez aux pensées, aux idées des autres. Tous ces écrivains, ces philosophes n’ont pas écrit pour imposer leurs idées, leurs opinions, non !Ils ont simplement voulu partager leurs visions du monde, leurs ressentis de l’amour de la vie et de la misère humaine.

L’homme n’a pas été gâté, il a reçu un cerveau, un mental, un égo, le tout pour lui permettre de se mouvoir dans ce monde physique. Mais ses émotions, ses pensées il ne sait pas comment s’en servir. On ne lui a pas donné le mode d’emploi qui va avec.Il fait comme tout le monde, il tâtonne, il avance d’un pas pour ensuite en reculer de deux. Et quand ça ne va pas…

C’est toujours la faute des autres quand sa vie est un bordel, un drame, c’est même parfois Dieu qui est condamné de laisser tomber ses enfants.Dieu, n’est pas un vieux barbu, ce n’est pas notre père qui est resté dans les cieux et qui a envoyé ses enfants souffrir le martyre sur terre. Dieu n’a pas de nom, on ne peut le définir. Il est tout et rien à la fois, il est la fourmi et l’ouragan qui dévaste tout sur son passage.

Tout ce qui est, fait partie de cette énergie, de cette force invisible et inconnu.En lisant, vous vous posez des questions et c’est votre principal objectif dans l’existence. Non, pas de comprendre la vie car c’est hors de notre portée. Souvenez-vous, nous n’avons qu’une intelligence de fourmi. COMPRENDRE n’est pas important !

APPRENDRE, voilà pourquoi nous sommes tous venus. Chaque jour qui passe est une nouvelle leçon à apprendre car, à chaque seconde, à chaque minute qui passe, un nouvel évènement se présente à vous. La façon dont vous allez l’aborder et le vivre est votre raison de vivre. Apprendre, expérimenter, souffrir, endurer, aimer, sentir et jouir.

Nous passons tous par ces différents stades durant un journée et la vérité est là. ÊTRE PRÉSENT, CONSCIENT DE LA CHANCE, DU BONHEUR QUE VOUS DEVEZ EPROUVER D’ÊTRE LÀ, VIVANT ! Nous souffrons tous et nous maudissons la terre entière, c’est la faute des autres ou à pas de chance mais jamais nous nous mettons en cause.

Prenez le temps d’y réfléchir. Chaque chose qui vous arrive de bon ou de mauvais à quelque part sa source, une cause. Celle-ci n’est peut-être plus visible à l’oeil nu tout de suite, mais rien ne vient jamais sans rien. Nous sommes responsables de la majorité des évènements que nous traversons.

Je n’ai pas dit que les catastrophes naturelles sont de votre faute, non bien entendu. Mais les guerres par exemple, qui en sont les responsables ? Pas vous, non, mais d’autres hommes, une guerre n’est jamais faite pour faire la paix. C’est faux de croire le contraire, c’est juste pour se justifier. Le fait de commencer la guerre est déjà une défaite.

Mes amis de pensée me remettent parfois à ma place car encore trop souvent j’ai le défaut de vouloir imposer mes idées, mes pensées et mes opinions. C’est toujours avec consternation que je m’aperçois qu’ils sont venus me rendre visite au bon moment car je m’apprêtais justement à dire ou à faire une énorme bêtise.

Nous disons tous des bêtises et c’est normal. Nous ne sommes que des humains. Un jour il n’y pas si longtemps, j’ai reçu une visite un peu particulière qui m’a aidé pour écrire mon livre. Celles et ceux qui l’ont déjà lu, vous direz que durant leur lecture, jamais ils n’y ont trouvé le moindre enseignement. Mon visiteur m’ai aidé à faire en sorte que le livre a été construit de telle façon que c’est au lecteur de trouver non pas un enseignement mais un questionnement.

Je pense qu’un livre réussi n’est pas un livre qui apporte des réponses aux questions que l’on peut se poser, non ! Un livre intéressant est celui qui vous apporte la faculté de vous poser vos propres questions et chercher d’y trouver vos propres réponses. Ce sont elles qui vous aideront à travers votre existence.Les réponses des autres ne vous serviront jamais à rien. La vie est une sorte de successions de portes à ouvrir.

Chacun a les siennes à traverser. En vous aidant à vous poser les bonnes questions, vous trouverez les bonnes clés mais ce sera toujours à vous d’ouvrir vos propres portes, personne, je dis bien personne, même en ayant vos clés ne pourra vous les ouvrir.J’espère en toute humilité que nos mots simples auront réussi à atteindre cet objectif qui n’est rien d’autre que de vous faire prendre conscience que la vie ne se passe tout simplement que… maintenant, là au présent.

La vie ce n’est pas ce qui s’est passé hier ni ce qui risque ou pas d’arriver demain, non ! Ne perdez ni votre temps, ni votre santé et votre énergie à combattre des démons invisibles.Le seul message que contient ce livre et qui tient en trois mots est déjà énorme si vous arrivez à le mettre en pratique de temps en temps. Ils sont écrits sur sa couverture.

Vous n’avez donc pas besoin de le lire pour commencer à les mettre en pratique.Ne dépensez pas votre argent si vous n’avez pas envie de me lire ou si vous ne ressentez pas le besoin de vous questionner.Moi, cela ne fait que quelques années que j’ai vraiment compris et c’est toujours avec autant de plaisir que je constate que c’est d’une telle simplicité mais dont malheureusement les hommes ne mesurent pas l’importance.

Les hommes sont éternellement à la recherche de raisons pour trouver un sens à leur vie. Ils sont même prêts à suivre de jolis enseignements, de partager des croyances, d’écouter des doctrines, etc…Le bonheur est dans la simplicité mais aujourd’hui être simple est devenu très compliqué.

L’homme n’accorde aucune valeur à ce qui est simple. Pour lui ce n’est pas digne qu’il s’y intéresse. Ami lecteur, avant de te quitter, je vais te répéter ce que mon ami m’avait dit :  » Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions. »

Tu es seul responsable de ta vie, fais-en bonne usage.
Laisse-moi juste être ton ami le temps de ta lecture.

SOIS HEUREUX MAINTENANT.

Armand

Publié par

Armand Henderyckx

Armand Henderyckx est né en 1958 à Bruxelles, ce qui fait de lui un jeune retraité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s