UN MOMENT MAGIQUE

Beaucoup de personnes ne veulent pas y croire tant qu’ils ne l’ont pas vu de leurs propres yeux. Ce à quoi je réponds toujours  » Pour arriver à le voir il faut d’abord y croire. »

Très souvent au matin quand mes enfants m’embrassent avant de partir à l’école, je leur rappelle qu’aujourd’hui ils vont vivre un moment magique. Au début ils répondaient toujours « Ah et quoi ? Tu vas nous faire une surprise ? « Ma réponse était toujours la même à chaque fois « Ah mais ça je ne le sais pas moi, c’est ton moment magique à toi, c’est personnel. « 

– Oui papa mais comment le savoir ?
– Oh, repense toujours à ce que j’ai déjà dit si souvent  » La beauté du monde est dans la simplicité, ne cherche pas à vivre un évènement extraordinaire, non contente-toi de vivre une rencontre avec un(e) ami(e), une jeune fille qui t’a sourit dans le bus, réussir une bon interrogation, un déjeuner au soleil couché dans l’herbe, tu vois ? « 
– Oui, mais toi papa, tu penses pas comme tout le monde, quand je raconte à l’école que mon père m’a dit que j’allais vivre un moment magique, ben ils ne comprennent pas et me demandent si tu es tombé sur la tête.
– Je sais fils, beaucoup ne comprennent pas la chance qu’ils ont de vivre des petits moments tout simples. Je te donne un exemple, euh… imagine que tu as soif mais tu es seul dans la cuisine, que fais-tu ?
– Ben quelle question, je me sers un verre et je le bois tiens
.- Bravo mon grand, imagine maintenant, tu es paralysé couché dans le canapé, tu fais quoi si tu as soif ?
– Euh je ne sais pas moi, je dois attendre que quelqu’un rentre pour me servir à boire.
– Voilà, le moment magique que tu viens de vivre, tu as pu te faire du bien, car toi tu en avais les moyens alors que lui, non. C’est pas fabuleux ça ?
– Bof, me servir à boire ce n’est pas exceptionnel, j’aurais pu attendre aussi.
– D’accord, d’accord, on reprend un autre exemple, tu veux aller te promener.
– Ben, je sors.
– Super, et que fait la personne handicapée ? Elle ne peut plus marcher, tu as compris là ? Un geste qui te parait simple, ben pour lui c’est impossible, il dépend pour le reste de sa vie de quelqu’un.
– Oui c’est vrai que ça craint.
– Fils, si tu veux être épanoui, heureux, bien dans tes baskets, contente-toi toujours des petits instants que tu vis, des petits gestes que tu peux faire maintenant, sans demander de l’aide. Si tu ne te contentes pas de peu, tu ne mérites pas d’avoir plus.
– Oooh Papa, c’est pas si simple que ça.
– Ah tiens, j’y pense à ce qui t’est arrivé aujourd’hui et que tu m’as raconté dans la voiture.
– Quoi ?- Ben tu ne devais pas aller déjeuner et aller à la patinoire avec tes amis ?
– Oui papa, mais je n’avais pas assez d’argent pour les deux activités et donc je me suis passé de repas.
– Oui je sais, tu me l’as déjà raconté, donc avant d’aller à la patinoire, tu as voulu aller au magasin t’acheter une boisson et quelques bonbons, exacte ?
– Ben oui.
– Et après qu’est ce qui t’est arrivé ?
– Ah çaaaa, tu veux dire le monsieur SDF avec son chien ?
– Oui, oui et qu’est ce que tu as fait alors ?
– Ben je lui ai donné tous les sous qui me restaient
.- Donc pas de patinoire alors ?
– Ben non.
– Alors grand, tu as compris ?
– Euh non, pas vraiment, non !
– En donnant tes sous au monsieur, tu as vécu là ton MOMENT MAGIQUE de cette journée et par la même occasion tu as permis de faire vivre à cet homme, lui aussi aujourd’hui son MOMENT MAGIQUE
.- AH BON ?
– Ben oui, tu sais quoi mon grand ?
– Ben non, quoi ?
– Aujourd’hui mon MOMENT MAGIQUE à moi a été de voir que mon fils avait du coeur et qu’il a préféré se priver pour venir en aide à un être dans le besoin. Retiens bien qu’il y a toujours plus malheureux que soi et qu’il faut apprendre à se contenter des choses simples de la vie pour se sentir heureux. Merci pour ce magnifique moment de partage. Je suis fier de toi.
– Ah bon.

– Je t’aime mon grand.
– Euh, okay.
– Pas grave fils, je comprends, à ton âge moi non plus je ne disais pas à mon père que je l’aimais, c’est après que j’ai voulu le lui dire mais il n’était plus de ce monde.

S’il y avait qu’une chose à retenir de cette histoire, c’est que nous avons tous en nous la possibilité de vivre un moment magique. Ne sois pas exigeant envers la vie, elle t’a déjà fait le plus beau des cadeaux, elle s’est offerte à toi.

Armand

Publié par

Armand Henderyckx

Armand Henderyckx est né en 1958 à Bruxelles, ce qui fait de lui un jeune retraité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s